Malgré la distanciation sociale que l’on se doit de pratiquer, j’essaie de conserver de bonnes habitudes de vie. Ça inclut du sport, une bonne alimentation et, évidemment, des livres pour ralentir! Je lis au moins 20 minutes le matin, puis une bonne heure le soir, avant de me coucher.

Voici six beaux livres que j’ai lu ou feuilleté et qui pourrait vous faire du bien. Je vous en présente un ou deux à la fois. Gardez l’œil ouvert parce que je vais avoir BEAUCOUP de suggestions de lecture, sur plein de sujets, au cours des prochaines semaines!

Hier, je vous parlais de l’ouvrage Jennifer Brodeur, La peau et ses secrets, Éditions du Trécarré, 2020. On enchaîne aujourd’hui avec Madeleine Arcand et Maxime Morin, À Go, on ralentit. 12 mois pour se reconnecter à l’essentiel, Éditions de l’Homme, 2019.

Ralentir : une question de santé physique et mentale

Nous voici forcés de ralentir, qu’on le veuille ou non. Enfin, pas tout le monde. Celles et ceux qui offrent des services essentiels, en particulier le personnel dans les hôpitaux et CHSLD et tous ceux qui travaillent dans les épiceries vont être débordés, en plus de braver le virus.

Or, quand elles parlent de ralentir, Madeleine Arcand et Maxime Morin pensent surtout à notre rythme intérieur, à notre état d’âme. Et ça, c’est important pour tout le monde. Cette crise est l’occasion est idéale pour réfléchir. Peut-être même pour se réinventer.

Dans À GO on ralentit, Madeleine et Maxime nous invitent à les suivre pour une année de réflexion. Le mot-clé, c’est de ralentir, bien sûr, mais surtout de trouver son équilibre. « Nous sommes prisonniers de la culture de la vitesse » constatent-elles, une culture qui nous brûle et nous rend comme des automates si nous n’y portons pas attention. Elles nous offrent donc des stratégies pour ne pas s’épuiser mentalement et physiquement.

À GO on ralentit Madeleine Arcand Maxime Morin Rose Buddha

Partager son expérience

Ainsi, ce livre se veut une réflexion sur le rythme auquel nous visons nos vies et surtout sur celui que nous aimerions adopter. Pour y arriver, les autrices suggèrent des exercices pratiques, que ce soit en écrivant un journal ou en instaurant de nouvelles routines, et une « expérience du mois » à tenter, soit 12 pour l’année.

Ces deux femmes sont les propriétaires de la boutique Rose Bhudda qui confectionne des leggings et vêtements écoresponsables. En tant qu’entrepreneures (et tous les autres rôles de leur vie), elles sont, comme la plupart d’entre nous, bien occupées. Et c’est pour cela qu’elles ont décidé d’en parler : elles baignent elles aussi dans la culture du vite. Mais, contrairement à plusieurs, elles en prennent conscience et tâchent d’y remédier.

L’ouvrage est ponctué d’anecdotes personnelles. On apprend ainsi qu’elles sont toutes les deux passées par des périodes plus difficiles dans leur vie respective, où déprime, voire dépression se sont pointé le bout du nez. Comme elles ne sont pas psychothérapeutes, elles font régulièrement appel, à l’aide d’encadrés dans le texte, à des professionnels qui viennent compléter de façon intéressante les conseils qu’elles donnent.

À GO on ralentit Madeleine Arcand Maxime Morin Rose Buddha

Apprendre en prenant conscience de ses habitudes

Au fil des mois, elles nous proposent des pistes de réflexions pour établir nos priorités, réfléchir à notre relation à l’anxiété, bouger, s’inventer des routines matinales ou qui favorisent le sommeil, s’arrêter, apprendre à se concentrer sur une tâche plutôt que de mutli-tasker à tout bout de champ, s’éloigner de nos écrans, consommer moins et mieux et manger en pleine conscience. Bref, des stratégies pour ralentir!

Avec ses belles couleurs et la variété de son contenu (routines de yoga, recettes, encadrés d’expertes, anecdotes personnelles, exercices d’écriture, etc.), cet ouvrage invite effectivement à s’immerger dans le moment présent. J’ai bien aimé les pistes de réflexions, de même que le côté pratico-pratique de l’ouvrage. Par exemple, on nous propose trois étapes pour se sortir de nos pensées catastrophiques quand elles nous assaillent. En ces temps de pandémie, il s’agit clairement d’une bonne aptitude à acquérir.

À GO on ralentit Madeleine Arcand Maxime Morin Rose Buddha

La gratitude : un antidote aux crises

Finalement, les autrices insistent beaucoup sur la gratitude. Apprendre à apprécier ce que nous avons, même dans les moments les plus difficiles, ça se pratique. C’est un message important auquel on oublie trop souvent de penser. Pourtant, se sentir pleine de gratitude est un véritable antidote en temps de crise.

Essayez et vous verrez! Pour vous procurer cet ouvrage, suivez ce lien : Madeleine Arcand et Maxime Morin, À Go, on ralentit. 12 mois pour se reconnecter à l’essentiel, Éditions de l’Homme, 2019

*

Dans la prochaine chronique de cette série, je vous présente un très beau livre qui vous aidera dans votre routine du soir : Lait de lune de Gina Fontaine, Éditions de l’homme, 2020. Article encore en préparation!

Bonne lecture!

Mariève
xx